SémanticlopédieAccueil | À propos | Aide | FAQ | Pages spéciales | Identification
Dictionnaire de sémantique
Catégories de la page: Opérations
Version imprimable | Avertissements

Unification

Un article de Sémanticlopédie.

par Philippe Muller


L'unification est une opération qui consiste à combiner deux sources d'informations, deux structures, pour vérifier si elles sont compatibles et peuvent correspondre à un même objet. Si c'est le cas, le résultat de cette opération est une information qui combinent les deux sources en une seule. L'unification est beaucoup utilisée dans les grammaires où les éléments du lexique sont représentées par des matrices d'attributs-valeurs, appelées encore structures de traits (feature structure en anglais), ce qui a donné le nom générique de « grammaires d'unification » à cette famille de formalismes, comprenant GPSG, LFG, HPSG. Par exemple, si l'on veut coder le genre et le nombre pour une entrée lexicale (déterminant, nom, pronom, adjectif...), une structure comprendra un trait genre avec comme valeurs possibles masculin/féminin, et un trait nombre ayant pour valeur singulier ou pluriel. On représentera ces structures comme suit (par exemple pour "chien") :

Image:st_ex1.png


Pour exprimer les contraintes d'accord (entre déterminant et nom par exemple) on peut donc vérifier que ces structures sont identiques pour chaque valeur. Mais certaines entrées peuvent correspondre à plusieurs cas d'accord, comme le déterminant pluriel "les" qui est masculin ou féminin. Plutôt que de dupliquer les entrées on peut avoir des stuctures sous-spécifiées , avec des traits qui ne sont pas instanciés.

Image:st_ex2.png

Pour vérifier que l'accord est possible, et aussi pour déterminer le genre et le nombre de la structure combinant les deux items lexicaux (par exemple le SN "les chiens"), on va unifier les deux structures si cela est possible. Unifier correspond alors à trouver l'information qui combine les deux informations si elles sont compatibles, et rien de plus. Dans notre exemple l'une des deux structures (la première) est plus spécifique que l'autre (elle a la même information avec quelque chose en plus), c'est donc elle qui est le résultat de la combinaison. Cette notion de quantité d'information différente est capturée par la notion de subsomption d'information :

[Subsomption] Une structure S1 subsume une autre S2 si tout l'information contenue dans S1 est aussi dans S2 (S1 est plus générale que S2, S2 est plus spécifique que S1)

Cette relation est une relation d'ordre partiel (cf Structures d'ordre.) L'unification de deux structures S1 et S2 correspond à la fusion des informations qu'elles contiennent, si elles sont compatibles :

[Unification]

L'unification de S1 et S2, si elle existe, est une S3 telle que S3 est subsumée par S1 et S2, et S3 est minimale par rapport à la subsomption.

ex :

Image:st_ex3.png

Image:review.png
Relecture en cours
Les commentaires des relecteurs de cet article n'ont pas encore été intégrés. Il n'est peut-être donc pas dans sa forme définitive.

Rechercher
Naviguer
Accueil
Communauté
Actualités
Modifications récentes
Une page au hasard
Aide
Contenu : Notions | Outils | Théories | Glossaires
Éditer
Modifier cette page
Aide
Page d'option
Page de discussion
Ajouter un commentaire
Version imprimable
Page d'information
Comment citer cet article
Historique de la page
Pages liées
Suivi des liens
Mes options
Identification
Pages spéciales
Nouvelles pages
Liste des images
Statistiques
Rapport d'erreurs
Et plus...